L'axe des y, Steph Cop

 

1/1

" L'axe des y ", Steph Cop, 2015

Xylographie/Gravure sur bois 2 couleurs

papier BFK Rives 270g 100% coton, fabriqué en France

63 x 91 cm

21 exemplaires numérotés et signés

Timbre sec de l'atelier Idem Paris

Editions Koméla

550€

" L'axe des y ", Steph Cop, 2015

2 color handmade woodcut/wood engraving

BFK Rives 270g 100% cotton paper, made in France

63 x 91 cm

edition of 21, numbered and signed

Idem Paris embossing

Koméla editions

550€

L’axe des y est la première gravure sur bois de Steph Cop, sur une initiative de Koméla.

L’histoire de cette collaboration commence il y a plus de 250 ans dans le parc du Morvan où s’est élevé un chêne pédonculé dans le lieu-dit Les Granges. Tombé naturellement il y a 2 ans, sa seconde vie a pris la forme d’un ARO de 3m qui sera exposé par la David Bloch Gallery à la biennale de Marrakech en 2016. Des chutes de cette sculpture, un plateau d’une soixantaine de kilos a été utilisé conservant le caractère accidenté et les failles du chêne et dont le côté le plus intéressant arbore, avec un certain paradoxe, une faille apparente en opposition à la structure du ARO.

L'axe des y is the first woodcut by Steph Cop, on Koméla's initiative.

 

The story of this collaboration began more than 250 years ago in the Morvan Regional Natural Park where stood an oak-tree in the place called Les Granges. Naturally fell 2 years ago, its second life took the shape of a 3 meters high ARO that will be exposed by the David Bloch Gallery in Marrakech Biennale in 2016. From the scraps of this sculpture, a sixty kg wooden board was used retaining the ruggedness and flaws of the oak, whose most interesting side sports, with a certain paradox, an apparent flaw in opposition to the ARO structure.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Les surprises et les contraintes du bois participent à la force et à la singularité du travail de Steph Cop, l’emmenant à chaque fois vers quelque chose d’unique. Le bois guide l’œuvre, la matière décide. Chaque ARO correspond à une vision d'un moment. Proportions, angles, équilibre, tous les calculs sont à refaire, éternellement.

 

Ce bois gravé s'inscrit complètement dans l'évolution du ARO vers son abstraction. En recherche constante, cette gravure faite suite à de nombreux dessins techniques qui permettent de trouver la dynamique de sculpture. Comme un repère dans l’espace, trois ou quatre verticales ont été placées sur le plateau. La construction se dessine. L'idée est de pouvoir reconnaître le ARO sans le voir, sans voir le volume. Se réalisant dans ces formes avec des gestes appréciés et répétés, comme une gamme, les mouvements noirs représentent la gestuelle et l'énergie intrinsèques à ses sculptures, habituellement exécutées avec un outil lourd et encombrant.

Le trait le plus important : l'axe de symétrie duquel il est parti, qui rappelle la verticale de l'arbre.

The surprises and constraints of the wood are a part of the strength and singularity of Steph Cop works, leading him each time to something unique. The wood guides the work, the matter decides. Each ARO corresponds to a vision of a moment. Proportions, angles, balance, calculations must be done again and again, forever.

 

This woodcut is aligned with the evolution of the ARO to its abstraction. In constant research, this wood engraving follows on from numerous technical drawings that enable to find sculpture dynamics. As a landmark in space, three or four verticals were placed on the board. The construction appears. The idea is to recognize the ARO without seeing it, without seeing the volume. Realizing themselves in these shapes with regarded and repeated actions, as a music scale, the black movements represent the energy and gestures inherent to his sculptures, usually executed with a heavy and cumbersome tool.

The most important feature : the axis of symmetry from which he started, bringing back the tree vertical.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

L’élaboration de cette gravure, outre les intenses préparatifs, dessins et plateau de test, a employé de nombreux outils inhabituels pour Steph Cop. Ciseaux à bois, défonceuse et fraises ont rejoint la tronçonneuse qui apparaît à deux reprises comme un clin d’œil à son travail monumental.

Les finitions à la brosse métallique qui ouvre les pores du bois et un ponçage délicat ont préparé le plateau pour l’impression chez Idem Paris.

 

Sur une presse datant du 19ème siècle, d’une précision irréprochable, ce plateau multicentenaire a été encré à la main afin de pallier aux irrégularités du bois, proposant alors des estampes différentes les unes des autres. Un premier passage à l’encre bleue a marqué le papier de la verticale qui donne le nom à cette édition alors qu’un second, en noir, est venu imprimer la matrice de ce chêne, l’histoire de cet arbre, le caractère du ARO, l’impact de Steph Cop.

The creation of this wood engraving, besides the intense preparations, drawings and test board, used many unusual tools to Steph Cop. Wood chisels, router and reamer joined the chainsaw that appears twice as a nod to his monumental work.

 

Finishing touches with a metal brush which opens the pores of the wood and a tactful sanding prepared the board for printing at Idem Paris.

 

On a 19th century press, with a flawless precision, the centuries-old board was inked by hand in order to overcome the unevenness of the wood, thus offering prints all different form each other. A first run in blue ink marked the paper with the vertical which gives the name to this edition while a second, in black, printed the matrix of this oak, the history of this tree, the character of the ARO, the impact of Steph Cop.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.